Atelier de Nairobi 2016

février 16, 2016 - février 18, 2016
Nairobi, Kenya

En avril 2014, le Fonds mondial et l'UNICEF ont signé un protocole d'accord afin de mieux coordonner les efforts visant à réduire le fardeau du VIH, de la tuberculose et du paludisme et à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants pays à charge. L'UNICEF et le Fonds mondial ont convenu de travailler ensemble dans le cadre du nouveau modèle de financement du Fonds mondial afin d'inclure un soutien pour un ensemble d'interventions complémentaires et complètes du SMNI conformes aux stratégies nationales pour la survie de la mère et de l'enfant. Plus spécifiquement, le Fonds mondial a permis aux pays de demander un financement pour soutenir certaines composantes du paquet iCCM au titre du MNF, telles que la formation et les salaires des agents de santé communautaires, les produits antipaludiques, la supervision formative, ainsi que des informations sur la chaîne d'approvisionnement et la santé. activités de renforcement du système. Dans le même temps, l’UNICEF s’est engagé à faire tout son possible pour aider les gouvernements à mettre en place et à mettre en place un ensemble intégré de mesures de coordination intégrées au niveau communautaire. Pour soutenir ce processus, l'équipe de travail sur le financement (FTT) de l'iCCM - une équipe multi-organisationnelle de partenaires mondiaux dirigée par l'UNICEF - a été formée au début de 2014 pour fournir une assistance technique aux pays intéressés par l'intégration de l'iCCM dans leur programme de lutte contre le paludisme et / ou la santé du Fonds mondial. notes conceptuelles sur le renforcement des systèmes (RSS).

Au cours de la phase 1 (2014/2015), la FTT de l'iCCM a concentré ses efforts sur l'aide aux pays pour:

  1. entreprendre des analyses des lacunes et réviser / renforcer les stratégies nationales pour la GIZC
  2. élaborer des notes conceptuelles du Fonds mondial solides et techniquement solides
  3. naviguer avec succès dans les processus d’approbation et d’octroi de subventions du Fonds mondial.

Au cours de la phase 2 (2015/2016), alors que les pays passaient à la phase de mise en œuvre des subventions, la FTT iCCM a concentré ses efforts sur l'optimisation des ressources et la mise en œuvre optimale de la prestation intégrée.

La consultation de Nairobi sur la gestion intégrée des cas dans le cadre du mémorandum d’accord UNICEF-Fonds mondial avait pour objectif de rassembler les principales parties prenantes aux niveaux mondial, régional et national afin de partager les connaissances et les enseignements tirés de l’expérience. et des expériences vécues dans tous les pays pour accélérer les progrès, passant de subventions approuvées du Fonds mondial pour la lutte contre le paludisme et le RSS à la programmation et à la mise en œuvre intégrées de la MCCn sur le terrain.

Les objectifs spécifiques de l'atelier étaient les suivants:

  • Examinez la planification de la mise en œuvre et le suivi de la composante GIZC des subventions du Fonds mondial pour la lutte contre le paludisme et le RSS afin de: 1. partager les leçons tirées / expériences entre pays; 2. définir les principales contraintes et identifier les solutions potentielles; et, 3. élaborer un cadre commun de suivi de la performance, en mettant l'accent sur le renforcement des informations sur la communauté et le système HMIS, afin d'évaluer les résultats et l'impact de la mise en œuvre de la MIPC.
  • Partagez les expériences des pays en matière d'intégration des fournitures de PIGC dans les systèmes nationaux de gestion des achats et de la chaîne d'approvisionnement et développez des projets de plans d'action par pays qui identifient les principaux goulots d'étranglement, solutions et actions critiques pour favoriser cette intégration, notamment le renforcement de la GSP.
  • Aider les équipes de pays à élaborer les plans de mobilisation des ressources nécessaires au cofinancement, comme indiqué dans la note conceptuelle.
  • Identifier les besoins d'assistance technique pour un soutien continu à la mise en œuvre et à l'intensification des subventions iCCM-Fonds mondial.

This session began with an overview of iCCM progress to date under the auspices of the UNICEF-Global Fund MoU, followed by country teams sharing their experiences and lessons learned during early implementation of Global Fund-support iCCM programming.

The objectives of the session were to review iCCM implementation under the Global Fund's NFM to:

  1. Share experiences and lessons learned across countries;
  2. Identify key constraints; and,
  3. Identify common themes and potential solutions across countries. 

During this session, participants reviewed and discussed key components of writing strong national iCCM implementation plans. Common processes and challenges encountered, as well as possible solutions to common bottlenecks, were discussed. During the second part of the session, countries worked in teams and undertook peer review of their respective iCCM implementation plans.

The objectives of the session were to:

  1. Review key components of writing strong iCCM implementation plans, identifying common processes, challenges, and solutions; and,
  2. For country teams to engage in peer review of iCCM implementation plans and offer suggestions for strengthening and improvement.

Participants learned more about the importance of integrates PSM planning for effective iCCM implementation, including a discussion of common PSM challenges for iCCM. PSM resources that were developed by the iCCM FTT and UNICEF were shared with participants. During group work country teams developed draft country action plans for PSM strengthening to ensure successful iCCM implementation.

The objectives of the session were to:

  • Discuss integrated PSM planning for iCCM implementation, including commons challenges and possible solutions;
  • Share PSM tools and resources with country teams; and,
  • Develop country-specific PSM action plans to supportive effective iCCM implementation.

Participants were updated on the recommended indicators for iCCM, priority indicators that should be integrated within national HMIS, and best practices for supporting iCCM data quality and data use as a mechanism for strengthening broader community health information systems and HMIS in the context of new funding from the Global Fund. Participants also reviewed existing monitoring plans and began to develop and/or revise plans, as appropriate.

The objectives of the session were to:

  • Increase understanding of priority iCCM indicators, processes for integration into national HMIS, and best practices to support data quality and use;
  • Revise and update existing Global Fund program monitoring plans as appropriate; and,
  • Develop country-specific action plans for the integration of priority iCCM indicators into national HMIS and supporting data quality and data use.

This session provided an update on country support provided by the iCCM FTT in leveraging resources through the Global Fund’s new funding model and presented the principal recommendations for investing in CHW platforms. A panel of experts discussed financing opportunities to inform the development of country delegations’ resource mobilization strategies.

The objectives of the session were to:

  1. Present the latest evidence in strengthening and financing CHW platforms;
  2. Understand existing and future global financing opportunities for iCCM, CHWs, and community health system strengthening; and,
  3. Develop resource mobilization strategies.

Session Six began with a panel presentation by members of the community health system in Kenya. The panelists described successes, challenges, and visions for the future of community health services from their own perspectives and in their respective counties. During the second part of the session, country teams identified their technical assistance needs and country plans of action. The session ended with a meeting summary and the official closure of the workshop.